19 octobre 2019 : résultat de l’observatoire des vitesses 2018

L'observatoire national interministériel à la sécurité routière a publié courant septembre les résultats de son observatoire des vitesses. Il ressort que les vitesses moyennes pratiquées en 2018 par les véhicules de tourisme (VT)  évoluent légèrement à la baisse par rapport à l'année
2017. Il est observé selon le type de réseau routier une stabilité voire une baisse de la vitesse moyenne de 1 km/h à 2 km/h. Seules les vitesses pratiquées sur routes à 2x2 voies augmentent, pour les VT, de 2 km/h. Les VT observés en 2018 sur les réseaux limités à 110 km/h, à savoir les autoroutes de dégagement et les routes à 2X2 voies, dépassaient la vitesse maximale autorisée respectivement à 28 % et 35 %.
Ce taux est de 23 % sur les autoroutes limitées à 130 km/h et de 30 % sur les routes à 2 ou 3 voies. En agglomération, il reste élevé, malgré une baisse par rapport à 2017, sur les entrées-sorties d'agglomérations moyennes (38 %), et les traversées de petites agglomérations (32 %), mais n'est pas pour autant négligeable sur les artères en centre-ville d'agglomération moyenne (19 %).Sur les routes à 2 ou 3 voies (*), on distingue deux périodes, suite à l'application du 80 km/h au 1er juillet 2018, les conditions d'observations sont de fait hétérogènes. La vitesse moyenne calculée sur l'ensemble des mesures des deux campagnes annuelles présente une baisse de 2 km/h.


Commentaires :

Cet observatoire des vitesses permet de suivre l'évolution des vitesses moyennes par type de route. On remarque qu'elle baisse imperceptiblement depuis une dizaine d'année et qu'elle se situe légèrement sous la vitesse maximale autorisé. Il donne également la distribution des vitesses, ce qui permet de mesurer l'évolution du taux de dépassement de plus de 20 km/h, taux qui a nettement diminué avec le contrôle sanction automatisé. C'est donc un outil précieux de suivi des comportements au regard de la vitesse.

On notera que pour les véhicules de tourisme, les vitesses pratiquées de nuit sont systématiquement supérieures à celles de jour, cet écart pouvant atteindre 8km/h sur les routes à 2 ou 3 voies ainsi qu'en traversée de petite agglomération. L'écart est de 4 à 5km/h en
agglomérations moyennes et de 1 à 2km/h sur les autoroutes.



© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode