Arrêt

Définition:

L'arrêt d'un véhicule est  son immobilisation momentanée sur une route permettant la montée ou la descente de personnes ou le chargement ou déchargement du véhicule, le conducteur étant toujours en situation de déplacer le véhicule (article R110-2)
du code de la route). Tout véhicule à l'arrêt doit être placé dans le sens de la circulation. Un arrêt peut être considéré comme dangereux (article R 417-9) à proximité des intersections, des virages ou des passages à niveaux. Il peut être très gênant dans une dizaine de situation dont sur les trottoirs, les passages piétons ou les pistes cyclables (R417-11) ou gênant (article R 417-10) également dans une dizaine de situation dont sur les bandes d'arrêts d'urgence sauf cas de nécessité absolu  

Commentaires :

Déjà complexe, la réglementation sur l'arrêt et le stationnement s'est vu enrichir de la notion de tr^s gênant, s'ajoutant à celle
de dangereux et de gênant. Au départ, cette mesure fait partie du décret n°2015-808 relatif au plan d'actions pour les mobilités actives dit PAMA et au stationnement, paru au Journal officiel samedi 4 juillet, visant plusieurs dispositions pour favoriser la circulation des piétons et des vélos.

La création de ce nouvel article punit d'une amende de 4ème classe les arrêts ou stationnements dits "très gênants" des situations jusqu'à présent sanctionnées d'une amende de 2ème classe. Si cette mesure part d'une bonne volonté de préserver la circulation des piétons et des cyclistes, l'hypothèse est faite que l'amende de 2ème classe est peu dissuasive alors que les situations décrites sont en réalité peu verbalisées, la verbalisation étant davantage orientée sur le défaut de paiement qu'il est plus facile de constaterRien ne permet donc de penser que l'augmentation de l'amende aura un effet plus dissuasif d'autant que cela ne suffira pas à faire prendre conscience à l'automobiliste du caractère dangereux de son stationnement.

A suivre donc.


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode