Appel de phare

Définition :

Un appel de phare est un bref allumage des deux de croisement pouvant être répété une ou deux fois. Il s'agit pour un conducteur d'avertir les conducteurs venant en sens opposé qu'ils vont croiser un contrôle des forces de l'ordre. Il peut s'agir également la nuit d'alerter un conducteur venant en sens opposé qu'il circule en feux de route pour l'inviter à repasser en feux de croisement.
Enfin, pour les chauffeurs de poids lourds qui sont doublés, un appel de phare de leur part indique au conducteur qui dépasse qu'il peut se rabattre.

Commentaires :

Il n'existe aucun texte dans le code de la route qui interdit l'appel de phare. Il est même permis par l'article R416-2 du code de la route de nuit pour donner un avertissement nécessaire aux autres usagers.

Cette forme de solidarité entre automobiliste, née de la peur du gendarme, autrefois très répandue est plus rare aujourd'hui. Elle a été remplacée par les avertisseurs de danger. Dans les deux cas, signaler la présence des forces de l'ordre est une funeste pratique qui n'a pas que des conséquences négatives sur la sécurité routière. La présence des Forces de l'Ordre sur la route peut répondre à d'autres impératifs
de sécurité publique : braquage, enlèvement d'enfant, terrorisme sont autant de délits qui peuvent nécessiter l'organisation d'opérations de police en bord de route. Dans ce cas, les appels de phares ne préviennent pas seulement les conducteurs de ralentir mais aussi les éventuels
délinquants !


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode