Voie privée

Définition :

Une voie privée est une voie qui n'est pas ouverte à la circulation du publique.

Commentaires :

En matière de circulation et de sécurité routière, la définition proposée retient l'usage de la voie plutôt que la propriété de la voie.

L' article L 162-4 du code de la voirie routière stipule que les voies privées qui n'ont pas le caractère de chemins ou de sentiers d'exploitation sont régies par les règles du droit commun en matière de propriété sous réserve qu'elles soient ouvertes à la circulation publique (article L. 162-1) ou qu'il s'agit de voies privées qui ont été ouvertes à la circulation publique dans des ensembles d'habitations après transfert dans le domaine public de la commune (et ce après enquête publique prévu par le code de la voirie routière et le code de l'urbanisme). Une voie privée peut donc appartenir à différents propriétaires, à commencer par la puissance publique. Ainsi, l'Etat possède des voies privées non ouvertes au public comme par exemple certaines voies portuaires ou certaines voies dans les aéroports. La plupart des voies de lotissement (au sens du code de l'urbanisme) soit des voies privées appartenant à la copropriété. La plupart des parkings, notamment de centres commerciaux sont également des voies privées.

Pour autant, l'accès à ces voies est souvent libre, sans barrière d'accès. En général, un panneau a été apposé à l'entrée par le propriétaire indiquant que la voie est privée (à préférer à la mention sauf riverains). Reconnaître une voie privée non ouverte au public d'une autre voie est parfois difficile pour le conducteur. Le contentieux en la matière est assez important sans qu'il se dégage vraiment une jurisprudence, chaque cas étant d'espèce. Le fait qu'il y ait un panneau suffit en général mais une différenciation par une bordure de trottoir et des éléments de mobilier type plots a déjà été retenu par des juges pour valider le caractère privée d'une voie.

Cette reconnaissance du statut de la voie peut s'avérer important puisque sur ces voies  « strictement privées » selon l'article R 415-9 du code de la route, le conducteur doit cédez le passage lorsqu'il débouche sur une voie ouverte à la circulation publique. Cette règle s'applique également à partir d'un chemin de terre ou d'une aire de stationnement, sans pour autant qu'il y ait une signalisation pour rappeler la règle. L'article R 221-1 du code de la route impose cependant aux conducteurs circulant sur des voies privées d'être détenteur du permis de conduire mais le Code de la route ne s'applique pas dans les voies privées.

Autrement dit, il est plutôt conseiller aux propriétaires des voies de spécifier par un panneau que les règles du code de la route s'appliquent. Pour autant, le pouvoir de police du maire, si ces voies sont situées en agglomération, ne s'applique pas. Il faut avoir recours à un huissier pour faire constater un manquement aux règles de circulation. D'ailleurs, pour les assurances, en cas de collision, les torts sont partagés dès lors que vous avez coché sur le constat amiable la mention « voie privée »


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode