Route secondaire

Définition :

Une route secondaire est une voie située en milieu rural qui écoule essentiellement un trafic d'intérêt local correspondant à des déplacements à courte distance.

Commentaires :

Il n'y a pas de définition "officielle" d'une route secondaire. La défintion proposée est tirée du document "Sécurité des routes et des rues".

Une route secondaire est en général une route départementale quoiqu'il existe un réseau important de route secondaire appartenant au domaine communal. Ce sont des routes présentant des conditions de circulation souvent contraignantes (virages fréquents de faible rayon,  nombreux accès riverains, carrefours avec ou sans priorité à droite, largeur de voie souvent inférieure à 6 mètres, pas d'accotement, présence de piétons, de cyclistes, de cyclomoteurs, traversées d'agglomération). Certaines dont la largeur est inférieure ou égale à 5 mètres sont qualifiées de routes étroites.

Ces routes ne comportent pratiquement jamais plus de deux voies. Les vitesses pratiquées sont souvent inférieures à 90 km/h qui est la vitesse maximale autorisée de toutes les routes hors agglomération bidirectionnelles sans séparateur. Ces routes ont souvent des sections limitées à 70 km/h du fait de ces difficultés de circulation.

Ces routes supportent environ un tiers des accidents corporels et une peu moins de la moitié des accidents mortels.  Ces routes sont à distinguer des routes dites principales reliant deux pôles agglomérés de niveau départemental ou régional, supportant un trafic plus important non strictement local.

Les routes nationales sont toutes des routes principales. Les routes départementales sont en général hiérarchisées selon quatre niveaux d'usage selon les départements.  Les deux premiers ont un caractère structurant. Ce sont des routes qui assurent, en complément du réseau routier national, l'irrigation de l'ensemble du département. Elles ont un rôle économique d'aménagement du territoire. Elles assurent la desserte de tous les chefs-lieux de canton et des bourgs les plus importants. Les deux autres sont davantage des routes de dessertes des villages et assurent la liaison vers le réseau structurant. Ce sont des routes secondaires.

Le 1er juillet 2018, toutes les routes hors agglomération bidirectionnelles verront leur vitesse maximale autorisée réduite de 10 km/h soit 80 km/h sauf les sections déjà limitées à une vitesse inférieure (souvent 70 km/h) et sauf celles en présence de deux voies dans un sens où la VMA restera à 90 km/h . C'est donc à tort que l'on parle pour ces routes de routes secondaires.


Rédaction le 23 juin 2018


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode