Route importante

Définition :

Une route principale est une route reliant deux pôles agglomérés de niveau départemental ou régional, supportant un trafic important non strictement local, évitant parfois les traversées d'agglomération. On utilise en milieu urbain plutôt le terme « artère principale ».

Commentaires :

Il n'y a pas de définition "officielle" d'une route principale. La défintion proposée est tirée du document "Sécurité des routes et des rues".

Une route principale est en général une route départementale quoiqu'il existe encore des routes nationales qui sont  aussi des routes principales. Ce sont des routes présentant des conditions de circulation très variables mais en général que l'on peut qualifier de confortable.

Une instruction interministérielle parue en 1994 définit assez précisément les caractéristiques techniques de ces routes, leur configurant un bon niveau de sécurité. Les routes principales conçues depuis devraient respecter cette instruction bien qu'elle ne soit pas opposable aux conseils départementaux.

La plupart des routes principales présente donc un niveau de sécurité relativement médiocre. Il faut cependant reconnaitre que c'est un réseau assez ancien qui a dû faire face à un accroissement significatif du trafic. Heureusement, li a connu des améliorations, notamment au niveau du traitement des carrefours par la création de carrefours giratoires.
Les zones d'accumulation d'accidents ont été également traitées. Le danger subsiste sur ces routes souvent pour des problèmes de lisibilité et de visibilité d'une part et d'agressivité des  accotements très peu accueillants en cas de sortie de chaussée.

Ces routes peuvent être à deux fois deux voies séparées ou non par un terre-plein central mais plus généralement il s'agit de routes bidirectionnelles d'une voie par sens sans séparateur. Les vitesses pratiquées, notamment dans les alignements droits, sont souvent supérieures à 90 km/h qui était la vitesse maximale autorisée de toutes les routes hors agglomération, .

Ces routes supportent environ deux tiers des accidents corporels et plus de la moitié des accidents mortels.

Si les routes nationales sont toutes des routes principales, les routes départementales sont en général hiérarchisées selon quatre niveaux d'usage selon les départements, les deux premiers ont un caractère structurant. Ce sont des routes principales qui assurent, en complément du réseau routier national, l'irrigation de l'ensemble du département. Elles ont un rôle économique d'aménagement du territoire. Elles assurent la desserte de tous les chefs-lieux de canton et des bourgs les plus importants. Les deux autres sont davantage des routes de dessertes des villages et assure la liaison vers le réseau structurant. Ce sont des routes secondaires.

Le 1er juillet 2018, toutes les routes hors agglomération bidirectionnelles verront leur vitesse maximale autorisée réduite de 10 km/h soit 80 km/h sauf les sections déjà limitées à une vitesse inférieure (souvent 70 km/h) et en présence de deux voies dans un sens où la VMA restera à 90 km/h .  C'est sur les routes principales que sont espérées, par cette mesure, une baisse significative de l'accidentalité.


rédaction le 23 juin 2018 


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode