Piéton

Définition :

Etymologiquement,  un piéton est une personne qui se déplace à pied, soit en marchant soit en courant. Certaines personnes se déplaçant autrement qu'avec leur pied peuvent être assimilées à des piétons (article R412-34 du code de la route). Sont ainsi assimilés à des piétons 

les personnes qui conduisent une voiture d'enfant, de malade ou  d'infirme, ou tout autre véhicule de petite dimension sans moteur, les personnes qui conduisent à la main un cycle ou un cyclomoteur,  les infirmes qui se déplacent dans une chaise roulante mue par eux-mêmes ou circulant à l'allure du pas.

Les personnes poussant un  deux roues  à la main sont considérées également comme piétons.

Commentaires :

Le piéton se déplace à une vitesse se situant entre 3 et 6 km/h (soit entre 0,8 et 1,6 mètre par seconde). Circuler au pas revient à se mouvoir à moins de 6 km/h. Le domaine réservé du piéton est le trottoir  (ou accotement) qu'il est tenu d'emprunter (article R 412-34) mais également les aires piétonnes et dans une moindre mesure, les zones de rencontre et les zones 30. Les piétons peuvent traverser les chaussées à tout endroit sauf en présence d'un passage piéton à moins de 50 mètres. Dans ce cas, ils sont tenus de l'emprunter (article R 412-36).


Les utilisateurs d'engins de déplacement personnel (EDP) ont pris l'habitude d'utiliser les trottoirs plutôt que la chaussée, ces engins n'étant pas assimilés par le code de la route à des véhicules. Pour autant, ces utilisateurs ne sont pas assimilés à des piétons par le code de de la route bien qu'une réponse datant de 2004 du ministère en charge de la sécurité routière (sans valeur juridique) est introduit en son temps un doute laissant entrevoir une tolérance pour peu que ces utilisateurs roulent au pas. Or ces engins ne sont pas limités par construction à 6 km/h.  Dès qu'ils se meuvent, ils sont déjà au-delà de cette vitesse.


La circulaire  du 18 avril 2017 relative au bulletin d'analyse des accidents de la circulation conforte la définition du code de la route. Elle considère un piéton uniquement comme une personne se déplaçant à pied, sans aucune roulette. Les autres usagers sont considérés comme usagers d'un véhicule (au sens large). Ainsi, une personne circulant en roller ou en trottinette ne sera pas un piéton mais assimilée à un conducteur d'un engin de déplacement personnel (EDP) (page 5 du guide de rédaction du bulletin d'analyse des accidents corporelss de la circulation).


Mise à jour le 23 août 2017


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode