Régulateur de vitesse

Définition :

Le régulateur de vitesse est un bridage électronique du moteur ayant pour objectif de maintenir constante la vitesse du véhicule décidée par le conducteur.  La fonction « régulateur » s'active ou se désactive par une manette de commande placée sur le volant avec la possibilité de choisir entre limiteur et régulateur. Une fois une vitesse sélectionnée, le véhicule se conduit sans intervention du conducteur qui n'a pas besoin d'appuyer avec son pied gauche sur la pédale d'accélérateur. Si le conducteur tente d'aller au-delà de la vitesse qu'il a programmée, un appui fort permet d'outrepasser un point dur et de franchir la vitesse sélectionnée et par la même désactive le régulateur.

Commentaires :

Le régulateur de vitesse est une fonction de confort pour le conducteur et non de sécurité à la différence du limiteur. Son usage nécessite un minimum de précaution. Le régulateur induit ce confort lorsque le trafic est fluide et ne nécessite aucune accélération ou décélération, essentiellement sur une longue distance. Il épargne une certaine fatigue résultant de la pression du pied gauche sur l'accélérateur. Son domaine d'emploi est donc principalement
sur autoroute. Son usage n'est pas sans risque et constitue l'émergence d'accidents spécifiques.

Dans le domaine d'emploi, le risque principal est de positionner son régulateur à la vitesse maximale autorisée, par exemple 130 sur autoroute, ce qui est le cas classique. Il s'agit d'un risque puisque il s'agit d'une vitesse limite du point de vue de la cinématique de la route. De surcroît, en descente, le régulateur atteint ses limites et le véhicule dépasse la vitesse programmée. De plus, le conducteur a    son esprit détourné de sa conduite avec un risque accrue de somnolence ou de distraction. Il peut en résulter une sortie de chaussée difficilement contrôlable et sans que le véhicule ralentisse d'autant que le pied gauche comme le pied droit ne sont plus très opérationnel.

L'autre risque qui se répand est d'utiliser le régulateur à la place de sa pédale d'accélérateur puisqu'il est possible assez facilement de faire varier la vitesse de référence choisie. Le temps de réaction pour reprendre le véhicule en main avec ses pieds est d'autant plus long.

Compte tenu de tous ces pièges d'utilisation, il convient de ne jamais utiliser le régulateur lorsque le trafic est dense, lorsque les conditions atmosphériques sont mauvaises et lorsque la route présente un profil non régulier (virages et descentes fréquentes).

Plus que tout autre nouvelle fonctionnalité sur un véhicule, il est important que le conducteur apprenne à se servir correctement du régulateur. Il faut reconnaître que sur ce point, les modes d'emploi des véhicules sont peu informatifs et que dans les concessions automobiles, aucune formation ne vous est proposée. De surcroît, s'agissant d'électronique, le régulateur n'est pas à l'abri d'un « bogue » et aucune consigne n'est donnée pour que le conducteur puisse reprendre la main en cas de dysfonctionnement.


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode