Conduite à contre-sens

Définition :

On dit qu'un conducteur prend une voie à contre-sens ou roule à contre-sens lorsqu'il circule à l'opposé d'une voie à sens unique.

Commentaires :

Ce type d'accident suscite une incompréhension particulière dans la mesure où la présence d'un véhicule à contre-sens de la circulation sur autoroute est inconcevable sur un réseau conçu pour éviter les collisions frontales.  Les prises à contresens sur autoroute occasionnent
chaque année une trentaine d'accidents corporels dont une dizaine mortels. Elargi à l'ensemble des routes à chaussée séparée, le nombre d'accidents mortels est de l'ordre d'une vingtaine par an.

Les accidents avec contresens sur autoroute sont rares (0,8 % des accidents corporels sur autoroute, 3,6 % des accidents mortels) mais ils sont beaucoup plus graves que la moyenne (1 accident mortel sur 4), alors que pour l'ensemble des accidents sur autoroute le ratio est de 1
sur 20. Cette gravité est liée au choc frontal.

Ces accidents ont lieu davantage la nuit : 71 % des accidents corporels (34 % pour l'ensemble des accidents sur autoroutes). La part de conducteurs alcoolisés est  plus élevée dans les accidents à contresens que dans l'ensemble des accidents mortels sur autoroute. Il y a également une sur-implication des classes d'âge plus élevées, notamment des conducteurs de plus de 75 ans.

Le fait que la grande majorité de ce type d'accidents concerne des personnes sous l'emprise de l'alcool ou des personnes très âgées laisse penser que ces conducteurs diminués ou désorientés ont été confrontés à une difficulté de lecture de la route les induisant en erreur.  Parmi d'autres profils de conducteurs impliqués, il ya également des conducteurs en situation émotionnelle forte. 

Classiquement, les bretelles d'échangeurs ainsi que les accès des aires de repos et de service sont des lieux potentiellement concernés.

Par ailleurs, il existe quelques cas de prise à contre-sens délibérées avec pour but d'éviter un allongement de parcours ou le franchissement d'un péage.  Beaucoup plus rares sont les cas de tentative de suicide.

Les gestionnaires de voirie sont à la recherche de solutions efficaces pour remédier à ces situations.  Plusieurs groupes de travail se
sont penchés sur la recherche de solution depuis quelques années. Une première mesure est de s'assurer de la qualité de la signalisation
et de la renforcer si nécessaire. Cette piste présente une efficacité relative compte tenu du type de conducteurs concernés. Plus efficace semblent être des mesures amenant à modifier le positionnement et la géométrie des accès afin d'introduire une contrainte de conduite susceptible de donner une lecture évidente des voies de circulation.

Les nouvelles technologies permettant une communication entre la route et le véhicule pourraient également être une piste. La question reste d'actualité puisque réduire le risque de ce type d'accident est au programme des 26 mesures présentées par la Sécurité Routière en janvier 2015.


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode