Les baromètres mensuels de 2015

La lecture des baromètres mensuels et particulièrement celui de décembre permet de faire un premier bilan de l'accidentalité
en 2015. La mortalité routière est en hausse pour la deuxième année consécutives de 2,4% avec pour l'instant

3 464 décédées, soit 80 décès supplémentaires par rapport à 2014.

La hausse de la mortalité concerne principalement les automobilistes avec 135 décès supplémentaires dans cette catégorie d'usagers, soit une hausse de 8%. La mortalité motocycliste s'élève en 2015 à 619 décès. Elle est quasiment stable (- 1%) par rapport à l'an passé Les autres usagers vulnérables ont vu leur accidentalité en nette diminution: - 5% pour celle des cyclistes (151 décès), - 7% pour celle des piétons (463 décès) et - 10% pour celle des cyclomotoristes (149 décès).

Il est prématuré de mener une analyse fine de l'accidentalité survenue en 2015 et pour comprendre les raisons de l'augmentation de la mortalité pour la seconde année consécutive. Cette situation n'était plus arrivé depuis 1980. Les facteurs explicatifs sont nombreux. Certains sont conjoncturels. Ils sont liés à l'évolution des déplacements, eux-mêmes dépendant d'autres facteurs comme les conditions météorologiques, le coût du carburant et globalement des conditions économiques. Il peut s'être ajouté des évènements exceptionnels comme ce fut le cas en 2015 avec les attentats de janvier et de novembre. D'autres sont structurels en relation direct avec les effets de la politique de sécurité routière.  La Sécurité routière a ainsi lancé en 2015 plus d'une cinquantaine de mesures qui pour l'instant n'ont  produit aucun effet positif.


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode